Manga Tokyo

Le 21 décembre 2018, les membres du club manga du lycée Langevin Wallon accompagnés de Madame Badénès, Madame Ernst et Monsieur Escudié, sont allés visiter une exposition du nom de Manga<->Tokyo. Elle se trouvait à Paris, au parc de la Villette.

Nous avons été accueillis par une guide qui nous a présenté l’exposition. Celle ci s’organisait autour de représentations de la ville de Tokyo. Des documents originaux (comme de nombreuses estampes, des extraits de films, des photographies…), accompagnés de planches originales de mangas et de nombreux extraits de films d’animation, montraient l’évolution de la ville, dans un va-et-vient constant entre représentations d’artistes et représentations de mangakas. La guide nous a rappelé le contexte historique des œuvres et la place occupée par Tokyo dans les représentations de la pop culture japonaise en particulier, de la culture japonaise en général. Pour sa présentation, la guide s’appuyait sur une maquette géante de Tokyo (16 x 22 mètres) installée dans le hall de l’exposition, et surmontée d’un écran géant sur lequel étaient projetés quelques extraits de films ou d’animes centrés sur des représentations de quartiers de la capitale.

Ensuite, nous nous sommes déplacés à l’étage où se trouvaient des œuvres représentant Tokyo à travers de multiples catastrophes qui ont inspirées plusieurs auteurs, par exemple ceux de Godzilla, Akira, Evangelion Neon Genesis. Le séisme du 1er septembre 1923 dévastant une grande partie de la ville Japonaise ou encore les bombardements de la Seconde Guerre mondiale ont alors influencé ces oeuvres.

En continuant la visite de l’étage on trouvait une partie qui parlait de la vie à Tokyo, des changements que la ville a subi à travers les âges allant de la période Edo (1600 jusqu’à l’avant guerre), à la période de l’après guerre aux années 1990 et se terminant des années 2000 à aujourd’hui. Par la suite on trouvait une vue panoramique accompagnée de jumelles pour regarder plus précisément la maquette du rez de chaussé. A côté se trouvait une salle contenant à l’intérieur une maquette de la Tour de Tokyo, emblème de la renaissance miraculeuse d’après guerre. Elle possède un design similaire à la Tour Eiffel.

Pour terminer la visite de l’étage, on pouvait trouver en bas un mur d’affichage où il était possible de laisser un mot ou un dessin sous le modèle des “ema” que l’on trouve dans les sanctuaires shintos. Vers la sortie on trouvait deux espaces qui étaient des reproductions des boutiques typiques des quartiers de Tokyo, comme Otome road et Akihabara qui sont des lieux cultes pour les passionnés de mangas où il était possible d’acheter des petits souvenirs ou figurines.

Myriam Rouzi et Antoine Dang

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s