Maman a tort

Maman a tort… N’est ce pas un titre un peu particulier pour un roman ? C’est ce qui m’a interpellé en premier quand j’ai vu ce livre dans les allées d’un supermarché. Et pour ne rien améliorer, voici ce que disait la quatrième de couverture :

« Rien n’est plus éphémère que la mémoire d’un enfant…
Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.
Il est le seul. Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide.             Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple.                                           Car, déjà, les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’a un fil. Le compte à rebours a commencé.
Qui est vraiment Malone ? »

Résultat de recherche d'images pour "michel bussi"
Michel Bussi

         Pas très clair n’est ce pas ? Mais en même temps, ce n’est pas très étonnant de la part de l’auteur d’une cinquantaine d’années, Michel Bussi, aussi connu pour ses thriller comme Un avion sans elle ou encore Sang Famille.

         Ma lecture a alors commencé, mélange de suspense, de violence, de tristesse, d’humour, et bien d’autres encore. Nous suivons plusieurs personnages, du meurtrier au policier, passant par l’enfant ou la mère aimante. Ce roman policier vous entraîne dans une intrigue extrêmement bien ficelée, pleine de rebondissements inattendus rendant le récit vivant et donnant soif de savoir la suite le plus vite possible ! Les pages s’enfilent à toute vitesse alors que l’enquête avance, et que le petit garçon Malone tente de ne pas oublier sa vraie maman (d’après lui).

        S’ajoute au récit la psychologie de l’enfant, et nul doute que l’auteur, Michel Bussi, s’est bien renseigné pour écrire son œuvre. A plusieurs reprises, nous avons droit à des explications entraînantes et intéressantes du psychologue scolaire sur la façon de penser des enfants et le fonctionnement de leur mémoire. Et pour étoffer les domaines abordés, Michel Bussi parle aussi de l’amour, du célibat et porte aussi un regard social sur les coins reculés de la France comme les villes minières aujourd’hui désertées par la jeunesse. Bref, une histoire plus que satisfaisante, un livre très bien écrit et facile d’accès, que je vous recommande en tout point !

         Et pour les fans de cinéma (ou pour ceux qui sont fâchés avec la lecture), ce roman a été adapté en série, diffusée par France 2 en 2018, comportant une saison de six épisodes.

 

Femepate

Sources :

      – image : https://fr.wikipedia.org/wiki/fichier:Michel_Bussi_09417.JPG

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s