Découvrir l’agriculture et l’architecture au Mont-Saint-Michel avec la seconde 4 et la seconde 5 durant leur voyage du 15 au 16 mai.

Nous nous sommes tout d’abord rendus dans les prés salés. Depuis le sommet d’une digue nous pouvions observer les célèbres moutons des prés salés ainsi que le système de drainage des polders, qui permet de mettre en culture ces terres conquises sur la mer. Nous pouvions aussi observer au loin la mystérieuse silhouette du Mont Saint-Michel qui se détachait sur l’horizon.

IMG_8611
Repas avec vue pour les moutons des prés-salés. (photo personnelle)

Ensuite nous nous sommes rendus à la pointe du Grouin du Sud, qui se situe à l’endroit où se jette les fleuves de la Sée et de la Sélune. Du haut des falaises nous pouvions observer les dépôts de sédiments apportés par les fleuves et qui forment la vase, le schorre, recouvert lors des grandes marées à cet endroit.

IMG_8623
Depuis les hauteurs du Groin du Sud… (photo personnelle)
IMG_2128
Roche, vase, eau, sable. Le paysage de la baie est le résultat de plusieurs centaines de milliers d’années d’érosion par le vent et l’eau. A cette échelle de temps, le Mont Saint Michel lui-même est très récent, même s’il fête cette année ses 1 309 ans d’existence. (photo personnelle)

Après cela nous nous sommes rendus à l’auberge de jeunesse où nous avons été très bien accueillis par les propriétaires. Après une douche et un repas régénérateurs, nous sommes partis faire le tour du domaine. Nous avons pu observer des moutons, des vaches, des chevaux, et même un sanglier.

Le lendemain après notre petit-déjeuner, les valises rangées dans la soute du car, nous avons endossé nos sacs à dos et nous sommes partis à pieds dans les dunes de la baie du Mont-Saint-Michel où Olivier, notre guide, nous a rejoint. Après nous être déchaussés, nous avons commencé notre longue marche à travers la baie, vers le Mont Saint Michel, et en passant par le Rocher de Tombelaine. C’était le chemin emprunté par les pèlerins au Moyen Âge. Après 3 km de marche dans la vase, les sables mouvants et les cours d’eau, nous faisons une halte au pied du Rocher de Tombelaine pour pique-niquer. Puis nous avons encore marché 3 km pour rejoindre le Mont Saint-Michel. Mais le chemin était parfois difficile. Nous avons traversé des fleuves à fort courant. Arrivés au Mont-Saint-Michel, nous nous sommes lavés les pieds avant de profiter de 30 minutes de quartier libre. Ensuite nous sommes rentrés dans l’abbaye du Mont-Saint-Michel et à travers son architecture incroyable nous avons pu imaginer la vie des moines et des pèlerins qui y ont séjourné tout au long de plusieurs siècles. Nous avons aussi pu voir comment le Mont Saint-Michel s’est façonné et a évolué au fil des siècles pour devenir le Mont-Saint-Michel que l’on connaît aujourd’hui.

IMG_8693
Etape au Rocher de Tombelaine. Au Moyen Âge, un village y était construit. Pendant la Guerre de Cent Ans, les Anglais y ont élevé une forteresse pour surveiller et assiéger le Mont, sans jamais parvenir à s’en emparer. Ce château a été détruit au XVIIe siècle, sur ordre de Louis XIV. Il n’en reste plus que de très rares vestiges envahis par la végétation. Aujourd’hui Tombelaine est une réserve pour les oiseaux, notamment pour les migrateurs qui y font étape lors de leurs longs voyages. Son accès est strictement réglementé selon le calendrier des migrations et des périodes de reproduction. (photo personnelle)

Hamalé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s